Evolution des prix des combustibles fossiles en Suisse

La guerre de la Russie contre l’Ukraine a dévoilé à quel point la Suisse dépend énergétiquement de l’étranger. Or, abandonner l’utilisation des énergies fossiles est devenu une nécessité pour protéger le climat contre l’échauffement climatique causé en grande partie de la brûlure des combustibles fossiles, qui dégagent à leur tour du dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre. A part, sauver ce qui reste de la planète, cette décision permet d’assurer la sécurité de l’approvisionnement de l’État suisse. Selon le secrétaire général de l’ONU, António Guterres « Les combustibles fossiles sont une impasse pour la planète, l’humanité et pour l’économie ».

L’augmentation des prix des combustibles fossiles en Suisse

L’inflation juillet 2023 par rapport à juillet 2022 pour les énergies et carburants : +11,1%

Prix des carburants suisses

Depuis 2021, les prix des carburants sont en hausse. Juste après le début de la guerre en Ukraine, les prix de l’essence ont atteint 1,9 Franc par litre en moyenne, selon le comparateur des prix du Carburant en Suisse, effectué en Aout 2023 par Jonas Montani, le porte-parole du TCS. Le prix de l’essence en Suisse est actuellement en pic que jamais auparavant. La hausse des prix des carburants est d’environ 15% par rapport au prix moyen en 2021.

Prix mazout suisse

Presque la moitié des ménages suisses se chauffent de mazout. D’où, l’augmentation intense des prix du mazout suisse, ne va pas impacter de la même façon les ménages. Le mazout suisse en 2022 était 88% plus cher qu’en 2021. Selon l’IPC de juillet 2022 et 2023, l’inflation est retombée jusqu’à -30% en juillet 2023. Donc, il est préférable de remplir la citerne en ce moment autant que la facture est un peu moins couteuse. En moyenne 107 francs pour les 100 litres. Cela représente la moitié du prix du mazout payé fin 2020.

article_Evolution des prix des combustibles fossiles en Suisse

Prix Gaz suisse

19,5% des foyers suisses se réchauffent du gaz, les tarifs se diffèrent selon les régions. A l’échelle national, une hausse massive pour le prix du gaz qui représente une augmentation de 68% en 2022 par rapport à 2021 pour la même période. Avant même la guerre en Ukraine, certaines régions suisses ont eu des hausses de prix à la double. L’augmentation des prix du pétrole et du gaz depuis 2021, n’est pas sans conséquence sur les tarifs. Le prix du gaz est toujours à la hausse d’environ deux fois plus cher en juillet 2023 par rapport à l’année 2020 pour la même période.

Pour conclure, La Suisse couvre ses besoins énergétiques, basés essentiellement sur les énergies fossiles, par l’importation. Les plus importants pays exportateurs pour la Suisse ; Le Nigéria, La Libye, Le Kazakhstan et la Russie, ces pays souffrent d’instabilité politique, ce qui rend la production du pétrole sous risque des dangers imprévus.

De plus, les ressources fossiles deviennent de plus en plus rares et donc leur prix est toujours à la hausse. L’idéal pour un pays comme la Suisse c’est de faire fin à ce secteur d’importation et accélérer le développement et l’exploitation des énergies renouvelables.

Retour en haut